lundi 17 novembre 2014

Mon expérience Weight Watchers - Première Partie.

Attention, cet article va sans doute être long (voir très long...).



Plusieurs personnes ont souhaité savoir mon vécu avec Weight Watchers. Alors avant de rentrer dans le vif du sujet, je souhaites d'abord vous parler du comment j'en suis arrivée là.

Dans ma famille nous avons une corpulence « normale » .
Je ne me rappelle pas exactement de mon poids à l’adolescence mais je n'ai jamais eu les fameux 10kg de moins que la taille. J'ai toujours eu disons entre 2 à 3 kilos de plus que ma taille.
Mes années de collège furent les pires (j'aimerais bien savoir qui en a eu un bon souvenir), avec les insultes de baleine etc.. Alors que je n'étais pas obèse, loin de là. Mais ça m'a toujours marqué.

Pour information je fais 1m67 ou 66 (je sais plus trop...). Je me rappelle avoir, pendant un moment, fais entre 65 et 71 kilos jusqu'à avril 2014 ou j'ai atteint 78 kilos.

Comment j'en suis arrivée là ?

La première chose, c'est mon alimentation.
Quand j'ai pris conscience réellement de mon surpoids, j'avais établi une liste de ce que je mangeais et de ce que je ne mangeais pas. Et comme vous avez pu le deviner, dans la liste de ce que je mangeais, les légumes ainsi que les fruits avait une maigre place, voir presque inexistante. Cette alimentation c'est ce qui m'a toujours donné ces 2 à 3 kilos en plus de ma taille, cette stagnation.
Mais il y'a eu cette periode où je n'ai pas stagner,  mais tout le contraire !

Cette periode c'est la fac

C'est pendant ces 3 années à côtoyer la Sorbonne de Clignancourt que mon poids a commencé à monter. Dès que vous sortez de Clignancourt, en face vous avez le Mac do, à gauche la boulangerie et à droite le KFC avec en supplément des kebabs par ci par là.



LE COMBO DE LA BOUFFE QUOI !

Quand vous organisez au maximum votre emploi du temps afin d'avoir le moins de jours de cours, vous vous retrouvez avec des pauses de 5 à 30 minutes et c'est à ce moment là que les distributeurs du couloir vous sauvent de la famine entre deux DST . 

Le pire c'est quand j'en ai eu marre de la fac. Marre de devoir redoubler à chaque année.
C'est donc en septembre 2013 que j'ai décidé de mettre un terme à tout ça. Moi qui adorais l'anglais et qui avais décidé de faire des études la dedans, je commençais à en être dégoûté. Je suis restée cloîtrée chez moi, je sortais rarement et c'est donc en avril dernier, quand j'ai vu mon poids sur la balance que j'ai commencé à être aussi dégoûté de moi, même dans un miroir.

Ce jour là j'ai trouvé la vraie motivation à perdre du poids. 

Pas comme ces périodes ou je disais à voix haute que j'allais perdre du poids, alors qu'au final je ne faisais jamais rien.


Weight Watchers, c'est ma mère qui m'en a parlé, parce qu'elle savait qu'un régime n'était pas fait pour moi. Mais aussi parce que sa soeur (ma tante) avait déjà fait cette expérience qui l'a bien réussi ! 
Par chance, il y'avait une vente privée Weight Watchers avec des abonnements à moitié prix donc je me suis enfin lancé. 

J'ai commencé mon aventure le 29 Avril 2014


[ La deuxième partie sera dans deux jours ;) ]




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Copyright © 2014 Ciel ma crinière !